3 astuces pour motiver votre enfant

3 astuces pour motiver votre enfant

Votre enfant est démotivé ? Il n’a plus goût pour l’école ? Ses résultats sont en baisse…

Vous êtes fatigués de vous battre pour l’inciter à travailler ?

Vous êtes à la recherche de solutions efficaces et durables pour palier à ce manque de motivation ?

Devant un enfant qui subit plus qu’il ne s’approprie ses apprentissages, je rencontre beaucoup de parents qui m’interrogent toujours sur cette même problématique : Comment faire pour le motiver ? Quels sont les réels leviers de la motivation ? Y a-t-il des astuces concrètes et efficaces ?

Il est nécessaire avant tout de bien comprendre les mécanismes de la motivation.

Motivation extrinsèque ou motivation intrinsèque ?

Quand la motivation est extrinsèque…

C’est une raison externe qui motive votre enfant. Il agit sous une pression extérieure. Il peut s’obliger par exemple à travailler par peur d’être sanctionné, par peur de vous décevoir. Ce n’est dans ce cas, pas SON choix, il le vit donc comme une contrainte.

Quand la motivation est intrinsèque…

L’enfant n’est pas guidé par une promesse extérieure, mais par l’intérêt, le plaisir, la satisfaction qu’elle lui procure. Il s’y engage SPONTANEMENT !

Que faire ?

Sachez que votre enfant a avant tout besoin de se sentir aimé, valorisé et encouragé dans ce qu’il fait. Si vous l’aidez à acquérir cette bonne estime de soi, base fondamentale, vous multiplierez ses chances de réussite.

1. Une solution efficace mais pas durable

« SI tu travailles, tu auras un portable ! »

« SI tu révises, je te remets le WIFI ! »

« SI tu remontes tes notes, tu pourras te rendre à ta soirée ! »

Cette forme de chantage, d’incitation, fonctionne à merveille mais ne résout rien sur le long terme car le désir d’apprendre n’est pas là, tout comme l’envie et le plaisir de travailler.

2. L’aider à devenir acteur et créatif

Permettez à votre enfant d’agir et non de subir. Il y a mille et une manières de travailler, de s’organiser, de gérer son temps entre le travail scolaire et les loisirs. Ce qui fonctionne pour vous ne fonctionne pas forcément pour lui. Il s’agit donc de l’aider à trouver ce qui lui convient le mieux, et surtout de lui permettre de reprendre la main sur sa vie de collégien ou de lycéen.

3. L’inciter à relever des défis

Proposez-lui de se fixer des objectifs. Réfléchissez avec lui sur ce qu’il souhaiterait obtenir comme résultat matière par matière. Il conviendra de bien accompagner votre enfant, afin que ses objectifs soient réalistes et donc réalisables. Ceux-ci devront être également mesurables et contrôlés de manière régulière. N’hésitez pas à féliciter votre enfant et à célébrer chacune de ses réussites même petites et le cas échéant, à l’aider à analyser ce qui n’a pas fonctionné.

Quand la démotivation persiste…

Si votre enfant, malgré tous vos efforts, semble conserver une attitude négative face aux apprentissages scolaires, ou si vous sentez que la question scolaire est devenue source de tensions, il convient parfois de passer le relai.

Parce que cela vous demande beaucoup de temps, de patience et une certaine distance qui n’est pas toujours facile à trouver quand on est parent…

Il peut en effet devenir nécessaire de faire appel à un coach scolaire pour le bien-être de votre enfant et son épanouissement, mais également pour retrouver l’harmonie familiale.

Isabelle Rossignon

Coaching scolaire et familial

06.31.96.08.12

AteliersHappiness.com